En-tete pour impression
Accueil  > Les astuces  > 

Zoom sur l'écureuil roux

Les Astuces G20

Les Astuces G20

Zoom sur l'écureuil roux
Zoom sur l'écureuil roux
Imprimer l'astuce

Parmi les animaux à observer en cette saison, il y a l'écureuil.

Excepté durant la période de reproduction, l'écureuil roux est un animal solitaire.

Même s'il y a des dominants (généralement plus vieux et plus gros) et des dominés, l'écureuil roux ne défend pas de territoire. Il fréquente un secteur appelé domaine vital où les individus cohabitent.

Actif du lever du jour au coucher du soleil, son rythme d’activité est variable selon les périodes de l’année.

En hiver, il ne présente pas de phase d’hibernation mais réduit son activité si besoin. Construction des nids, constitution de réserves, reproduction et surtout recherche de nourriture, telles sont ses occupations. L'alimentation constitue d'ailleurs 60 à 80% de son activité selon la saison.
Au cours de l’automne et en hiver, il se nourrit principalement de fruits d’arbres : graines de conifères, faînes, châtaignes, glands, noisettes, noix…, mais aussi de champignons, de l’écorce des arbres et de bourgeons car l'écureuil est omnivore.
Au printemps et en été, son régime est diversifié : baies, fleurs, jeunes pousses d’arbres, fruits à pulpe (cerise par exemple), invertébrés (insectes, escargots), et occasionnellement œufs et oisillons.

En automne, l'écureuil roux constitue des réserves afin de profiter sur une plus longue période de l'abondance en nourriture. Il enterre ainsi des fruits d’arbres (glands, faînes, noisettes, noix, cônes) au hasard de ses déplacements. Il stocke également des champignons, séchés au préalable. Il redécouvre ses réserves au cours de l’hiver, lors de la recherche de nourriture. Certaines d'entre elles ne sont pas utilisées ou non retrouvées. Il participe ainsi, malgré lui, à la régénération naturelle des peuplements forestiers.

L’écureuil se reproduit en décembre et en avril. On assiste alors à des courses-poursuites dans les arbres entre mâles et femelles. Si les conditions sont favorables, les femelles mettent au monde deux portées par an, entre février et avril, et entre mai et août.