Accueil  > Les temps forts du moment  > 

decembre 2017

LA SAINT-SYLVESTRE

LA SAINT-SYLVESTRE

2000 ans avant Jésus Christ, la fête avait lieu au printemps pour honorer le dieu Mardouk qui protégeait les récoltes. C'est Jules César qui a décidé que le 1er janvier serait le jour de l'an, un jour dédié à Janus, le dieu du renouveau.

Héritage des traditions et croyances anciennes, le gui et le houx sont aujourd’hui présents au réveillon du nouvel an, car, pour les druides celtes le gui et le houx portaient bonheur.

Nous avons ainsi gardé l'habitude de nous embrasser sous le gui, le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre, en gage de bonheur sentimental et de mariage dans l'année pour les célibataires. Mais le bonheur n'était pas le seul pouvoir positif du gui, en effet, pour les celtes, il permettait aux femmes d'avoir beaucoup d'enfants, il protégeait du mauvais sort et garantissait des récoltes abondantes.

Dans la symbolique chrétienne le houx est plus important en raison de ses feuilles vertes persistantes qui représentent l’immortalité, les épines qui symbolisent la couronne de Jésus et les boules rouges son sang. Traditionnellement réservé pour Noël, le houx fait lui aussi désormais partie de la fête du nouvel an.