Accueil  > Les temps forts du moment  > 

octobre 2018

Mieux connaître les cucurbitacées

Mieux connaître les cucurbitacées

Derrière le mot cucurbitacées se cachent un grand nombre de courges. Riches en béta carotène, vitamines C, fibres et acides foliques, elles sont toutes excellentes pour la santé. Pour profiter de tous leurs bienfaits, apprenez à les reconnaître pour mieux les cuisiner, c'est la pleine saison !

Tout d'abord choisissez votre courge bien lourde, sans tâches sur la peau et bien dure.

Selon leur espèce, les courges peuvent se conserver jusqu’à 6 mois à l'abri de la lumière, dans un endroit bien ventilé, entre 10 et 15°C.
À moins qu'elles ne soient coupées en morceaux, ne les mettez pas au réfrigérateur. En revanche, vous pouvez parfaitement les congeler en cubes ou en purée.

Les variétés les plus connues

La citrouille
De forme oblongue, avec un pédoncule très dur qui fait comme des angles, sa chair est filandreuse. Sa couleur va le plus souvent du jaune orangé à l’orange. Les citrouilles peuvent peser jusqu’à 50 kg. Ces courges ne sont pas aussi sucrées que les autres variétés et ont moins de saveur que les autres courges. On les utilise en général avec des épices ou pour réaliser des condiments.

Le potiron
Son pédoncule est bien rond et mou. Sa chair, le plus souvent orange ou verte, n’est pas filandreuse et elle est surtout douce et savoureuse. C’est ce dernier que l’on trouve généralement sur les marchés.

La courge Butternut
Courge de petite à moyenne taille. On la reconnaît facilement à sa forme de grosse cacahuète ou de poire. Sa peau lisse, est de couleur crème à dorée. La chair est dorée ou orangée et ne contient pas beaucoup de graines. Le poids d’une courge butternut est de 1 à 3 kg.
Sa chair douce, au bon goût de beurre et sans fils, en fait un légume parfait pour les soupes, les gratins, les gâteaux, les tartes et autres desserts. On peut cuire la courge butternut au four ou à la vapeur mais la cuisson au four en intensifie la saveur de beurre.

Le potimarron
Petite courge ronde japonaise. Sa peau est orange vif et sa chair orange foncé. La différence entre cette courge et les autres est que l’on peut en manger la peau lorsqu’elle est bio. Le potimarron est très apprécié car il est facile à préparer (pas besoin de le peler) et parce qu’il est petit. On peut cuire le potimarron à la vapeur, au four (entier ou en morceaux) ou même le griller. On l’utilise souvent aussi pour faire de la soupe.

La courge spaghetti
Contrairement à la majorité des courges, cette petite courge japonaise est de forme oblongue. Elle peut mesurer 20 à 30 cm de long et peser 1 à 1,5 kg. Ce n'est pas tant son goût qui attire les gourmands, mais plutôt la texture de sa chair. En effet, lorsqu’elle est cuite, la chair fait des longs fils, tels des spaghetti, que l’on peut tirer à la fourchette. On l’utilise souvent à la place des pâtes dans le cadre de régimes amaigrissants ou sans gluten.

 

Et ne jetez pas les pépins de courges, ils sont délicieux et très sains ! Rincez-les, faites-les blanchir 5 minutes dans l’eau bouillante et égouttez. Ensuite, faites-les griller à la poêle à sec, avec du sel et des épices, ou au four, de la même manière, pendant quelques minutes sous le grill (75°). Vous obtiendrez de délicieuses graines apéritives !